Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2010

"Les petits mouchoirs", un film de Claude Sautet

Regardez cet extrait :

("Les petits mouchoirs", de Guillaume Canet)

 

et maintenant regardez celui-là :

("Vincent, François, Paul et les autres", de Claude Sautet)

 

Bon d'accord ce n'est pas exactement la même scène (le coup de gueule de Piccoli est plus spectaculaire). Mais sinon, pour le reste, tout y est : la grande tablée, les amis, les femmes, les bouteilles de vin et... l'engueulade (la prise de chou étant moins évidente dans le Canet, je vous l'accorde).

Il manque que le gigot.

Vous remarquerez aussi un truc : à la fin de la scène, Gilles Lellouche se lève de table comme... Michel Piccoli.

Je ne jette pas la pierre à Guillaume Canet (surtout que le film est assez très drôle et que les acteurs sont très assez bons).

Mais bon la ficelle est quand même assez grosse.



0aie0.jpg



"Les petits mouchoirs", c'est un film de Guillaume Canet, avec Romy Schneider Marion Cotillard et Yves Montand François Cluzet.

 

 

marion_cotillard-225x300.jpg







NB : Romy Schneider n'a pas joué dans "Vincent, François, Paul", mais c'était l'actrice fétiche de Claude Sautet (comme Isabelle Huppert pour Chabrol). Elle a joué dans 5 de ses films : "Les choses de la vie" (1969), "Max et les ferrailleurs" (1970), "César et Rosalie" (1972), "Mado" (1976), "Une histoire simple" (1978).


- Et vous avez des preuves de ce que vous dites ?

- Oui, Monsieur le président.

- Alors, montrez-les, bon Dieu...

- Ne vous énervez pas. Les voilà : 










 

 

- Oui, et alors ?

- Et alors non seulement la scène des "Petits mouchoirs" rappelle celle de "Vincent, François, Paul", film de Claude Sautet, mais en plus Marion Cotillard rappelle (étrangement) Romy Schneider, actrice fétiche de Claude Sautet. Tout laisse donc à penser que Guillaume Canet s'est (largement) inspiré de l'univers de Claude Sautet.

- Oui, en effet, il y a de forts soupçons de plagiat. En conséquence, le tribunal condamne Guillaume Canet à 5 mois de prison avec sursis et 100 000 € d'amende.

- La séance est levée.

 

Les commentaires sont fermés.