Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2010

Journalistes vendus ?

Question : la place des journalistes est-elle dans un dîner qui réunit chaque mois tout le gratin politique et économique ?

Réponse : non, bien sûr.

Eh bien, mes amis, c'est pourtant ce qui arrive.

Eh oui, chaque dernier mercredi du mois, un dîner est organisé à l'hôtel Crillon, avec la crème de la crème politique, économique et... médiatique.

 

Regardez-moi un peu ça, on se croirait le soir de la cérémonie des Césars, avec l'arrivée des stars en limousine :

 



envoyé par bakchichinfo

 

 

Bon, on récapitule.

Ont participé à cette petite sauterie (et y participent régulièrement) les journalistes vendus dont le nom suit :

 

Emmanuel Chain, producteur de Sept à Huit sur TF1, ex-présentateur du magazine d'investigation Haute Définition sur TF1 (après la plongée au coeur des banlieues (dans le 1er numéro de Haute Définition), la plongée au coeur du pouvoir...).

Michel Field, agrégé de philosophie, ancien trotskiste, animateur de Café Découvertes, sur Europe 1 (aujourd'hui, l'ancien trotskiste dîne avec les PDG et les ministres...).

Alain-Gérard Slama, éditorialiste au Figaro Magazine. Il est aussi chroniqueur dans l'émission On refait le monde, sur RTL (à quand une émission, On refait le monde au Crillon ?).

Sylvie Pierre-Brossolette, ex-journaliste politique au Fig-Mag, journaliste au Point (attention, c'est une dangereuse gauchiste...).

Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération (c'est pas un journal de gauche, Libération ? Mouais, de gauche caviar...).

Serge July, ex-patron de Libé (encore !), éditorialiste à RTL.

David Pujadas, présentateur du JT de 20h de France 2 (Mélenchon l'avait traité de "larbin", il ne croyait pas si bien dire).

Arlette Chabot, ex-directrice de la rédaction de France 2, présentatrice de "A vous de juger", sur France 2 (la rédaction de France 2 est-elle indépendante ?).

Patrick de Carolis, ex-PDG de France Télévisions, ex-Des racines et des ailes, ex-Zone interdite.

Olivier Duhamel, chroniqueur politique sur Europe 1 et LCI (il présente Médiapolis sur Europe1 avec... Michel Field. Tiens, tiens, comme on se retrouve...).

PPDA, ex-présentateur du 20h de TF1, chroniqueur sur RTL (On refait le monde), éditorialiste à France-Soir (à la fin d'On refait le monde, il n'est jamais désigné "langue de vipère". Ca vous étonne ?).

Michèle Cotta, journaliste politique, chroniqueuse dans l'émission Le débat des grandes voix sur Europe 1 (Europe 1 était très bien représenté, à ce dîner. Y avait même son PDG, Alexandre Bompard).

 

La liste n'est pas exhaustive, évidemment. Je n'ai fait que reprendre les noms vus et/ou cités dans le reportage (il y en a sûrement d'autres qui ont réussi à échapper à la vigilance des caméras en rasant les murs). Histoire de bien enfoncer le clou. Je ne juge pas ces journalistes vendus. Je ne fais que mon métier de journaliste, en relayant l'information.

 

J'aime bien foutre la merde. C'est un petit défaut que j'ai.

 

Allez, au 24 (à 19h devant le Crillon, pour leur foutre la honte les accueillir gentiment).

 

Les commentaires sont fermés.