Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2011

Il n'y a pas de cadavres dans mon jardin

meurtre,tuerie familiale,couple,série noire

DSC00381.JPG

DSC00382.JPG

Moi aussi j'habite une maison. Moi aussi j'ai un jardin. Mais moi je n'y ai enterré ni femme ni enfants. Ni chiens. C'est l'avantage d'être célibataire, et de ne pas avoir de chien. Il n'y a pas plus d'enfants que de chiens enterrés dans mon jardin. Encore moins une femme.

Mais je comprends la réaction de ce père de famille soupçonné du meurtre de sa femme et de ses quatre enfants dont les corps ont été retrouvés dans le jardin de la maison où ils vivaient à Nantes. Avoir une femme et des enfants c'est un fardeau, une charge. Il arrive un jour où on craque et où on n'a plus d'autre choix que de les flinguer et de les enterrer dans son jardin. C'est la vie, c'est une réaction naturelle.

D'autant qu'il y avait anguille sous roche. Il y avait sûrement une histoire d'adultère là-dessous. Lui il avait une maîtresse dans le Var. Il était donc plus simple, pour pouvoir refaire sa vie avec elle, de liquider toute sa famille. Le divorce c'est toujours compliqué. Il y a la pension alimentaire à payer. Et les avocats. Faut les payer, les avocats. Et il y a les études des mômes. L'un voulait sûrement faire HEC, l'autre Centrale, et la fille voulait sûrement faire une école de journalisme. Le père a dû faire ses comptes. Il en a tiré la conclusion qui s'imposait. Une famille ça revient beaucoup trop cher. C'est plus cher qu'une semaine au Cap d'Adge. Quand les enfants sont trop grands, on ne peut plus partouzer tranquille. On n'a plus alors qu'une solution : les zigouiller pour avoir la paix.

Et elle avait sûrement un amant dans le placard. C'était une belle femme aux cheveux gris, bourgeoise, catholique. Mais on a beau être une bourgeoise, catholique de surcroît, on n'en est pas moins femme. Les bourgeoises sont des femmes comme les autres, elles ont des désirs sexuels enfouis, qui finissent tôt ou tard par remonter à la surface. Agnès Hodanger avait sans doute rencontré un homme avec lequel elle pouvait satisfaire ses légitimes besoins sexuels. Elle l'a peut-être rencontré sur gleeden.com, le site spécialisé dans la rencontre extraconjugale. Elle aura eu envie d'une nouvelle queue, plus grosse et plus raide que celle de son mari.

Elle était versaillaise. Et alors ? Les Versaillaises baisent autant que les autres. Certes elles sont plus discrètes, mais dans l'intimité de la chambre, elles se lâchent. Elle devait sucer son amant.

De plus, elle tournait autour d'un certain Pascal d'Aboville, un ancien camarade de classe. C'était peut-être lui, son amant. Elle était inscrite sur le site les copains d'avant. C'est bien une preuve que c'était une femme volage.

Deux chiens aussi ont été enterrés dans le jardin. Deux labradors noirs. Mais bon c'est normal. Les chiens aboient trop, et quitte à tout liquider, autant liquider aussi les clébards.

Heureusement que je ne me suis jamais marié en tout cas. Et que je n'ai pas d'enfants. Autrement j'aurais sûrement fait un carnage.

Je les aurais tous flingués un matin de novembre où la vie m'aurait paru encore plus grise que d'habitude. J'aurais étranglé ma femme avec un foulard en soie. J'aurais décapité mon fils, ce grand dadais encore puceau à 19 ans. Quant à ma fille, je l'aurais éventrée avec un pic à glace après l'avoir violée sans capote et mise enceinte. Le chien, je l'aurais abattu d'un coup de fusil de chasse.

Il y a aussi la disparition d'une femme de 50 ans dans le Var. C'est un vrai roman policier cette affaire. On nage en plein polar. On se demande s'il n'y aurait pas un lien entre la disparition de cette femme, et Xavier Dupont de Ligonnès. En tout cas cette femme n'a plus donné signe de vie depuis le 14 avril, justement quand le père de famille était dans le secteur. Du coup les enquêteurs se demandent s'il ne l'aurait pas zigouillée elle aussi.

Colette Deromme était sa maîtresse. Il l'a peut-être tuée pour un billet de 10 euros. Ou alors la spirale infernale du meurtre. Le crime gratuit. Pris d'une sorte de folie meurtrière, il l'a peut-être massacrée à coups de hache. Pourquoi l'aurait-il épargnée après tout ? Il l'a peut-être enterrée dans un parc, après lui avoir tiré une balle dans le dos. Cette disparition est un mystère comme toutes les disparitions. Personne ne sait ce qui s'est passé. Eh bien moi je vais vous dire ce qui s'est passé. Elle a disparu avec lui. Colette et Xavier ont pris le bateau pour la Tunisie. Ils vont ouvrir un club échangiste à Tunis avec les économies de Colette qui tapait dans la caisse du Shopi où elle travaillait. La révolution en Tunisie passe aussi par une révolution sexuelle.

12:00 Écrit par marronnier dans Polar, Société | Tags : meurtre, tuerie familiale, couple, série noire | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

C'est vrai que ça donne des idées pour écrire un polar. Peut-être en verra-t-on un film inspiré de cette affaire dans quelque temps ? En tout cas, encore plus trouble dans cette histoire... Celle de la mort mystérieuse de l'actrice Marie-France Pisier dans sa piscine. Parce qu'elle vivait dans le Var, non loin de Roquebrune sur Argens, là où est passé ce père de famille meurtrier. Tiens tiens... De là à en tirer des conclusions hâtives, il n'y a qu'un pas ! Un polar, cette affaire !

Écrit par : Christophe Tanqueray | 25/04/2011

En tout cas , quand il dis qu'il aurait tué sa femme et ses enfants celui qu'a ecris l'article , on se demande si c'est deja pas fais vu comment il a l'air de bien s'y connaitre !

Écrit par : Lola | 26/04/2011

honte sur vous, vous êtes une pourriture d'avoir écrit ce torchon.

Écrit par : lama | 26/04/2011

et vous, vous êtes une conne d'avoir écrit ce commentaire...

Écrit par : marronnier | 26/04/2011

Mais t'es vraiment atteins mon gars!
Vas te faire soigner!

Écrit par : Julie | 26/04/2011

Effectivement, t'es vraiment atteind!! Sale type... Reste célibataire alors, en espérant que plus personne ne croisera le chemin de malades comme vous!!

Écrit par : jimmy | 26/04/2011

Faut pas s'emballer ! C'est de l'humour avant tout. Si on ne peut plus rire...

Écrit par : Christophe Tanqueray | 26/04/2011

Tiens, Marronnier, j'ai l'impression que tu t'es fait des copains là !

humour, bordel, humour, noir mais humour !

Écrit par : corto74 | 27/04/2011

Les commentaires sont fermés.