Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2011

Le viol de trop

dominique strauss-kahn,viol,sofitel,new york

J'en ai assez qu'on prenne des gants avec DSK. Qu'on prenne des pincettes avec ce gros dégueulasse. Il faut se taire. Il ne faut pas révéler sa véritable personnalité. Ne pas dire qui il est vraiment. Il ne faut pas dire que c'est un obsédé sexuel. Eh bien moi je le dis. Thierry Ardisson l'a dit avant moi, Jean Quatremer lui parle de comportement inapproprié avec les femmes, à la limite du harcèlement.

J'en ai assez d'entendre que DSK est un séducteur. DSK n'est pas un séducteur, c'est un partouzeur. Les partouzeurs ne séduisent pas les femmes, ils les baisent.

J'en ai assez d'entendre que DSK est présumé innocent. Pour moi il est présumé coupable. D'abord parce que les charges qui pèsent contre lui dans cette affaire sont lourdes. Cette femme de chambre de 32 ans est une employée modèle, elle travaille depuis trois ans dans cet hôtel, je ne vois pas pourquoi elle aurait menti, d'autant qu'aux Etats-Unis le mensonge coûte très cher. Elle risque la prison. Un complot ? Mais un complot de qui ? Hypothèse farfelue. De plus elle n'a pas le profil d'une call-girl qu'on aurait mise dans les pattes de DSK.

Ensuite il a des antécédents, ce n'est pas la première fois qu'on l'accuse d'agression sexuelle. Une journaliste l'accuse d'avoir voulu la violer. Sa mère confirme ses dires.

Et Bernard Debré affirme que DSK aurait déjà agressé d'autres femmes de chambre au Sofitel. Et la direction de l'hôtel aurait étouffé les autres affaires.

En fait, c'est un violeur en série, il a probablement des dizaines de victimes derrière lui. Mais jusqu'à présent, il s'en était toujours sorti. Il était passé entre les gouttes. On pourrait dire qu'il était passé entre les gouttes de sperme.

Ses tentatives de viol étaient restées impunies car les victimes n'osaient pas porter plainte. Il bénéficiait d'une sorte d'impunité. Ce qui l'encourageait en quelque sorte à continuer. Il se croyait intouchable. A l'abri des ennuis. Sentiment de toute-puissance.

En fait, il n'a pas pété un plomb. Il violait par habitude. Tout ce cirque fonctionnait tant que les filles ne portaient pas plainte. Et le jour où l'une d'elles porte plainte, tout s'écroule. Il fallait qu'une fille soit un peu plus courageuse que les autres. Car il faut oser porter plainte. Seule une femme violée sur dix porte plainte. Tout le système DSK reposait sur la peur des victimes. Sur la crainte de porter plainte contre un homme aussi important. Il paraît que la victime ne savait pas qui était Dominique Strauss-Kahn. Heureusement, car sinon elle n'aurait peut-être jamais osé porter plainte. Et DSK n'aurait jamais été attrapé.

Aux Etats-Unis on ne plaisante pas avec les crimes sexuels. Aux Etats-Unis Dominique Strauss-Kahn n'est rien. Fallait pas la violer aux Etats-Unis. En France, on aurait étouffé l'affaire. Il aurait pu continuer à violer pendant des années.

 

(photo)

19:00 Écrit par marronnier dans Politique, Sexe | Tags : dominique strauss-kahn, viol, sofitel, new york | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Tout à fait d'accord ! Je ne vois pas pourquoi on s'attendrirait sur un homme qui est malade sexuellement sous prétexte qu'il est politicien. De toute manière, DSK est réputé pour être un chaud lapin à la limite de l'obsession. À la limite, il vaut mieux le savoir tout de suite qu'une fois élu, le peuple aurait encore été déçu...

Écrit par : Christophe Tanqueray | 17/05/2011

ola, tu fais fort ! tu es a la limite du parler vrai. mais fais gaffe l avocat français du monsieur a l'air d'une teigne!

Écrit par : corto74 | 17/05/2011

BRAVO pour ces posts enfin pleins de bon sens et dont je partage intégralement les points de vue ! Le blackout des medias a été jusqu'alors consternant et le demeure encore ! Où sont dans les JT les infos concernant ces témoignages de call girls, de la réceptionniste de l'hôtel ?, de Tristane et de sa mère députée socialiste ?, des journalistes féminines ayant croisé la route de DSK ?, voire de certaines personnalités osant dire tout haut ce que tant d'autres tentent encore d'étouffer ?! (Pas d’interviews, d'enquêtes de nos reporters français cherchant à exploiter ces pistes comme ils le font d'ordinaire ???), où sont les commentaires sur les contradictions criantes de la défense de DSK nous expliquant aux premières heures qu'il n'aurait pas même croisé la victime pour évoquer ensuite un acte mutuellement consenti ??? Où est la UNE faisant état de la présence de liquide séminal sur le chemisier de la jeune femme, dans la chambre et la salle de bain, qui vient pourtant confirmer de manière indiscutable les mensonges éhontés de DSK ??? (on en traite10 secondes au milieu d'autres infos sans le moindre intérêt alors qu'il s'agit-là d'une preuve accablante qui méritait allègrement la UNE des JT !). Je suis absolument stupéfaite de la protection dont bénéficie encore cet homme abject et méprisable…

Écrit par : M-L | 22/05/2011

Les commentaires sont fermés.