Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2011

Si Tristane Banon ne témoigne pas, Strauss-Kahn est sauvé

dominique strauss-kahn,tristane banon,piroska nagy,aurélie filippetti,viol

Un homme ne se révèle pas prédateur à 60 ans. On ne devient pas violeur du jour au lendemain.

C'est un argument qu'on entend de plus en plus pour innocenter DSK. Sauf que cet argument peut aussi servir à le confondre. Il peut être utilisé contre lui. Cet argument se retourne si on peut démontrer qu'il a un passé de violeur. Qu'il a déjà violé ou tenté de violer. Or ce passé existe. Il n'y a pas eu d'autre plainte, d'autre procès, mais il y a des témoignages.

Il y a la déclaration d'Aurélie Filippetti au journal Le Temps où elle parle d'une drague "très lourde, très appuyée" de DSK. "Depuis cet événement, je me suis arrangée pour ne pas me retrouver seule avec lui dans un endroit fermé."

Il y a la lettre de Piroska Nagy, cette femme du FMI avec laquelle DSK a eu une liaison : "Je pense que M. Strauss-Kahn a abusé de sa position pour parvenir jusqu'à moi. (...) Je n'étais pas préparée aux avances du directeur général du FMI. (...) Je pense que M. Strauss-Kahn est un leader brillant. C'est également un homme agressif, bien qu'il soit charmant. Je crains que cet homme ait un problème pouvant le rendre peu adapté à la direction d'une institution où des femmes travaillent sous ses ordres." Si on lit entre les lignes, on comprend bien qu'il y a eu un abus de pouvoir. D'ailleurs, suite à cette liaison, DSK avait fait l'objet d'une enquête pour abus de pouvoir. L'abus de pouvoir, n'est-ce pas la définition même du viol ?

Mais il y a surtout le témoignage dont tout le monde a entendu parler et dont j'ai parlé ici. Celui de Tristane Banon, dans une émission de télévision, en 2007. Ce n'est pas un témoignage anonyme. Elle a accusé DSK devant les caméras. Ce n'est pas une simple rumeur. Pas un ragot. Et elle ne l'a pas simplement accusé de drague lourde ou appuyée, ni même de harcèlement. Mais de tentative de viol, et avec préméditation, puisqu'il lui avait donné rendez-vous dans un appartement vide, comme s'il lui avait tendu un piège. De plus le déroulement des faits ressemble à s'y méprendre à ce qui semble s'être déroulé dans la chambre du Sofitel.

Ce témoignage est donc capital pour contrer l'argument qu'on ne peut pas se réveiller violeur un beau matin, et donc pour prouver la culpabilité de DSK. C'est une aubaine pour l'accusation.

Or j'ai appris aujourd'hui que Tristane Banon ne souhaitait pas participer au procès, témoigner devant la justice américaine. C'est foutu. Maintenant les avocats vont pouvoir taper sur la plaignante. Ils vont ternir sa réputation. Ils vont faire les poubelles, remuer la merde. Ils trouveront le témoignage d'un ex qui dira qu'elle couchait avec tout le quartier. Ils vont plaider la relation consentie. C'est le plaidoyer classique des violeurs.

 

(photo)

Commentaires

"L'abus de pouvoir, n'est-ce pas la définition même du viol ?"

Non. Le viol, c'est pénétration sexuelle, d'une manière ou d'une autre, sans le consentement mutuel. Rien à voir avec "abus de pouvoir".

"Si on lit entre les lignes"

Ça fait beaucoup de suppositions : supposer que quelque chose de l'ordre de l'accusation de viol est inscrite implicitement dans ces lignes, prétendre que *si* tel était le cas, la plaignante aurait une parole à sortir du doute...

"très lourde, très appuyée"

... prétendre qu'une drague de gros lourdeau est comparable à un viol... ou ne serait-ce qu'à une tentative...

Tristane Banon, désolé pour ses amis (qui savent pertinemment ce qu'il en est par ailleurs) n'est qu'une petite damoiselle opportuniste qui a voulu se servir de cette affaire comme véhicule social tout en se vengeant du fait que DSK n'avait voulu être cité dans son livre (comme elle l'avait alors promis à son éditeur)...

Cette femme ne vaut rien. Elle n'était par ailleurs connue nulle part avant cette affaire, sauf pour avoir couché avec Werber et deux trois autres bonshommes, et avoir pour mère une adversaire politique de DSK...

Elle n'est même pas foutue de resortir ses enregistrements... elle les aurait effacé? Oh oui, sans aucun doute, elle se serait débarrassé d'enregistrements si importants pour sa vie, son honneur, son intégrité...

Je pense que s'il s'en sort, il devrait lui coller une dénonciation calomnieuse à ses petites fesses vénales et pâlatres...

Écrit par : cebelab | 04/06/2011

Les commentaires sont fermés.