Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2011

Une femme à abattre : Wendy Bouchard

wendy bouchard,europe 1

Je déclare Wendy Bouchard coupable d'omniprésence dans les médias. Il faut stopper sa marche en avant. Il faut que sa carrière se brise comme une vague sur un rocher. C'est une cumularde. Elle travaille sur Europe 1, France 2 et TF1. C'est la première fois qu'un animateur travaille à la fois sur une chaîne privée et sur le service public. Cette femme est une opportuniste, elle bouffe à tous les râteliers. Elle a même passé des essais dans le plus grand secret pour présenter le Soir 3, n'échouant qu'au tout dernier moment. Elle tuerait père et mère pour avoir un bon poste. Elle est prête à tout pour causer dans le poste et montrer sa tête blonde à la télé. Même à coucher avec le directeur de l'information ou le standardiste dont la mère est la cousine germaine du patron. Une arriviste, je vous dis. Méfiez-vous d'elle comme de la peste. Si vous vous mettez en travers de sa route, elle n'hésitera pas à vous rouler dessus, à vous écraser avec sa Mini Cooper décapotable.

Elle présente le 22-23 sur Europe 1 en semaine, et le samedi, quand Frédéric Taddeï est en vacances, elle a le toupet de présenter Le débat des grandes voix à sa place. Elle remplaçait déjà Marie Drucker quand elle le pouvait. Elle est même là le dimanche car elle ne lâche jamais le micro. Une émission culinaire avec Jean-Luc Petitrenaud à midi. Elle présente cette émission de peur qu'une autre la présente à sa place.

Elle traîne dans les couloirs d'Europe 1 jour et nuit.

Cette situation n'a que trop duré. Il est temps d'y mettre fin. Elle a assez jacassé comme ça. Il faut lui couper le micro. Lui clouer le bec. Cette intrigante mérite d'être privée définitivement d'antenne.

On prendra les mesures qui s'imposent. On lui mettra un sparadrap sur la bouche pour l'empêcher de parler. On lui interdira de s'approcher à moins de cent mètres d'une station de radio, même associative. On lui retirera son badge et on gèlera son salaire. Si elle se rebiffe, on lui déchirera sa carte de presse. Mais on ne s'en tiendra pas là.

Il faudra bien qu'un jour ou l'autre elle rende des comptes. Suite à la plainte d'une pigiste de France inter, elle sera interrogée dans les locaux de la police judiciaire avant d'être déférée devant un juge qui la mettra en examen pour vol d'émissions, prise illégale d'antenne et concurrence déloyale.

Son procès durera plusieurs semaines. Le verdict sera sans appel. Elle sera condamnée à finir sa carrière au Courrier picard où elle sera chargée de la rubrique faits-divers.

 

(photo)

Commentaires

Connais pas ! mais si tout ce que tu dis est vrai, il n y a pas à hésiter: faut la muter aux gallapagos

Écrit par : corto74 | 02/06/2011

pauvre courrier picard ...

Écrit par : Radegonde | 02/06/2011

Elle a aussi travaillé avec Drucker (le dinosaure du dimanche qui s'accroche à son canapé) sur Europe 1 il y a un an ou deux. Mais elle n'a pas réussi à prendre sa place, trop coriace l'andouillette de vire !!! Idem pour sa consoeur Faustine Bollaert qui a tenté de s'incruster sans trop de succès... Elle n'en est restée qu'au stade de la TNT et de la petite audience. Mais ces filles-là, elles sont prêtes à tout. Parce que pas trop connes et assez jolies... Est-ce que l'on appelle cela de l'ambition ou de l'opportunisme ?

Écrit par : Christophe Tanqueray | 02/06/2011

Ahah et non contente d occuper tout l espace mediatique je viens vous harceler sur ce blog pour savoir si je pourrais ecrire quelques billets d humeur -remuneres bien sur (si possible en dollars) afin d asseoir aussi mon empire pigiste sur le net. Ca pourrait etre sympa, non, l echo des savanes?
A bientot!
Wendy

Écrit par : bouchard | 25/06/2011

Les commentaires sont fermés.