Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2011

Jouir avec un culturiste

couple,sexualité,culturisme,dominique strauss-kahn

J'ai été mariée à un rugbyman. Aujourd'hui je vis avec un nageur. J'aime les sportifs, les mecs dont le corps me fait penser à une statue grecque. Quand j'avais 20 ans, je ne couchais qu'avec des CRS, des pompiers et des gendarmes. L'uniforme m'excite. Plus tard je me suis intéressée aux sportifs. Les rugbymen, les boxeurs, les haltérophiles. Pas les cyclistes, ils sont trop maigres.

Je travaille sur une chaîne de la TNT. Blonde avec des gros seins, moi aussi j'ai été victime de DSK. Il m'a coincée un jour dans un parking. Je lui ai demandé d'enlever sa chemise. J'ai éclaté de rire quand j'ai vu son ventre mou. Visiblement ce type n'avait jamais transpiré sur un appareil de musculation. Je lui ai conseillé d'aller faire de l'exercice avant de prétendre sauter une fille comme moi.

J'aime discuter avec des intellectuels, mais je préfère coucher avec des sportifs. Le sexe d'un homme ne m'intéresse pas. En tout cas moins que ses muscles. Un gros biceps m'excite plus qu'un gros sexe. Le sexe c'est la cerise sur le gros gâteau. D'ailleurs, bien que je ne sois pas lesbienne, je pourrais coucher avec une culturiste. Elle me prendrait avec un gode, je regarderais ses muscles pendant qu'elle me lime.

Hier soir j'ai vu un documentaire sur le culturisme qui montrait des culturistes à l'entraînement. On les voyait travaillant leurs biceps, ou poussant des barres de 120 kilos. On en a même vu un torse nu. J'ai eu un orgasme quand il a contracté ses abdominaux. En fait j'ai joui pendant toute la durée du reportage. Un orgasme continu devant ces muscles hypertrophiés qui contrastaient avec le torse flasque et mou du journaliste. Je rêve de vivre avec un culturiste. Pour pouvoir le toucher, le lécher comme une boule de vanille.

Je regarde les combats de boxe qui agissent sur moi comme un vibromasseur. Je mouille devant les matches de rugby comme les hommes bandent devant les films porno. Ce soir je regarderai le rugby sur France 2. Après le match, il faudra que je change de culotte.

- L'amour dure trois ans.

Il voulait des enfants. Alors que moi je voulais voyager. Nous ne regardions plus dans la même direction. Nous n'étions plus dans la même équipe, comme si lui jouait au PSG et moi à l'OM. Il m'a quittée pour une journaliste. Une blondasse qui travaille au service des sports d'Europe 1. Elle a dû le séduire dans les vestiaires après un match. Elle est trop coincée pour l'avoir suivi dans les douches avec son micro. Ou elle a accepté son invitation à dîner et il l'a sûrement sautée dans les toilettes du restaurant après le dessert en lui mettant la tête dans la cuvette et en tirant la chasse d'eau au moment d'éjaculer sur son visage comme il l'avait fait avec moi lors de notre premier dîner en amoureux dans une guinguette des bords de Marne.

Le nageur avec qui je vis a un dos magnifique. Un dos en V. Il est beau, mais il est con. Je le quitterai un jour. Je le remplacerai par un lanceur de poids.

Un de mes fantasmes, faire l'amour avec un gymnaste sur un cheval d'arçons ou sur une poutre. Ou avec un judoka sur un tatami. Avec mon compagnon on a déjà fait l'amour dans une piscine municipale au nez et à la barbe du maître-nageur dont je matais les abdos pendant que je me faisais décapsuler. On est en train de se faire construire une maison avec piscine dans le Var.

Quand nous ne nagerons plus dans le bonheur je le quitterai pour un lanceur de poids ou un perchiste. Mais j'aurai aussi une histoire avec un culturiste dont je compterai les muscles pendant qu'il me fera l'amour sur un banc de musculation. Je lui servirai de barre de 70 kilos. Je tomberai amoureuse de ses cuisses.

J'aime le rugby, les Cadillac et les gros muscles. Je suis une drôle de pétasse.

 

(photo)

Les commentaires sont fermés.