Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2012

Coups de foudre

Mon grand appartement, de Christian Oster, aurait tout aussi bien pu s'appeler Coup de foudre, d'Eric Laurrent. Coup de foudre, comme le premier roman d'Eric Laurrent, je veux dire. Car il s'agit bien d'un coup de foudre. Mon grand appartement, c'est l'histoire d'un coup de foudre. Coup de foudre aussi, d'ailleurs, forcément. Dans Coup de foudre, Chester a le coup de foudre pour une femme mariée. Dans Mon grand duplex, Gavarine a le coup de foudre pour une femme enceinte. Ils auraient pu avoir le coup de foudre pour une femme seule, sans enfant(s), sans mari, sans problèmes. Mais non. Il fallait qu'elle fût mariée, et donc pas libre, ou enceinte, et donc normalement pas libre. Il faut toujours que les écrivains en rajoutent des problèmes là où n'y en a pas. Ils chipotent, quoi. Ah ils sont chiants ces écrivains ces deux-là

tu te trompes, ce n'est pas Catherine Matausch, qui a écrit la vie sexuelle de Catherine M.