Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2012

Vive le Sénégal !

Le président Abdoulaye Wade (bientôt 86 ans) qui reconnaît sa défaite dès le dimanche soir, avant même la proclamation définitive des résultats, avant même l'annonce officielle des résultats, qui dès le dimanche soir félicite son adversaire Macky Sall pour sa victoire, qui dès le dimanche soir appelle son adversaire pour le féliciter, alors je me pose la question : le Sénégal serait-il plus démocratique que la Côte d'Ivoire, et que les autres pays africains, tous les autres pays africains, le peuple sénégalais serait-il plus démocratique que le peuple ivoirien, les Sénégalais plus démocrates que les Ivoiriens, et donc la question : le Sénégal ne serait-il pas le pays d'Afrique le plus démocratique, la seule vraie démocratie en Afrique ?

En tout cas, Abdoulaye Wade (n'en déplaise à Jean-Luc Mélenchon), et j'en passe et des meilleurs, alors même si je ne connais rien l'Afrique, si je n'ai jamais mis les pieds

 

abdoulaye wade,sénégal,élection présidentielle

31/01/2012

La Suicidée

astrid herrenschmidt,luc chatel,suicide

Qu'est-ce qui a pu pousser la femme riche, encore jeune, d'un ministre en vue d'un gouvernement d'un grand pays comme la France, issue d'une grande famille alsacienne, descendante de Louis Frédéric Achille Le Bel propriétaire des mines d'asphalte de Pechelbronn au XIXe siècle, qui vivait à Boulogne-Billancourt dans un bel appartement avec son ministre de mari et ses quatre beaux enfants sages, en bonne santé, bons élèves, dont les parents vivaient encore, une Alsacienne bien née solide physiquement et mentalement, à se pendre un dimanche matin à l'heure de la messe au lustre du salon de son appartement moderne avec terrasse dont les peintures venaient tout juste d'être refaites ?

Elle avait moins de raison objective de se suicider qu'un salarié de France Télécom, un ouvrier licencié, ou une adolescente anorexique. Ma mère m'a dit qu'elle avait peut-être un cancer, une maladie grave. Peut-être. Mais si tous les cancéreux se suicidaient, la recherche contre le cancer ne servirait plus à rien. Elle m'a dit aussi qu'elle n'avait peut-être pas supporté les attaques injustes contre son mari. Je lui ai répondu qu'on ne se suicidait pas pour si peu. Il faut un motif sérieux. A moins de se donner la mort pour s'amuser, pour tuer le temps.

En me quittant, elle m'a dit qu'elle était trop lâche pour se suicider. Il est de bon ton de penser que le suicide est lâche, que le courage c'est de rester. C'est aussi d'avoir les couilles d'appuyer sur la détente.

- Ou de se pendre.

 

(tableau)

14/01/2012

Flaubert vote Bayrou

Le discours solennel empreint de gravité de François Bayrou après l'annonce de la perte de la dégradation de la note. au-dessus de la mêlée, n'accusant pas le seul Sarkozy, renvoyant tout le monde dos à dos, rejetant la faute sur tout le monde, la responsabilité de cet échec sur tous les gouvernements successifs sans exception. Appelant à l'union nationale, derrière un homme capable de rassembler, de fédérer, de réaliser une synthèse, de recoller les morceaux, de rabibocher les gens, de réconcilier tout le monde, de mettre une claque aux récalcitrants, aux insolents, et cet homme, de crise et de dette, c'est lui. l'homme de la grammaire des mots, du terroir. C'est peut-être un dictateur, un mégalo égo, unégoïste, unambitieux. Mais c'est son heure, il a l'Histoire avec lui, le vent de l'histoire dans le dos. Le contexte circonstances clignotants au vert, victoire. essai,             and et Chi

En outre, ce ne serait que justice et logique. Car élire un agrégé de lettres à la présidence de la France, c'est une tradition française. Une spécificité française. Une sorte d'exception culturelle que les Etats-Unis ne nous envient même pas, tant ils sont arriérés et incultes. François Bayrou, le nouveau Pompidou, agrégé lui aussi de lettres classiques.

gument

J'ai eu Marcel Proust hier au téléphone, il m'a affirmé vouloir apporter son précieux suffrage à François Bayrou, en raison de ses études de lettres, car, dit-il, il faut à la France, un président lettré.

Je suis d'accord avec Marcel Proust. Même Céline, qui n'est pourtant pas un modéré, dont les positions n'ont rien de molles, m'a avoué cette fois avoir l'intention de voter Bayrou. Car, dit-il, faut arrêter tous ces

roman, une ligne du Voyage, de Mort à crédit, ou qui le font croire grâce à des fiches astucieusement rédigées par d'éminents conseillers.

ploucs

 

(photo)

21/12/2011

Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?

céline,dominique de villepin

Dominique de Villepin ne passe plus entre les portes. Il se prend pour Napoléon, De Gaulle et Louis XVI réunis.

 

C'est parce qu'il est Céline qu'on se souvient qu'il n'a pas eu le Goncourt, alors qu'il y en a qui l'ont eu et dont on ne se souvient pas.

 

Voilà que je lis sur le blog d'Alfred que Pierre Arditi, qu'au demeurant j'aime bien, n'a que mépris pour le net et les cons qui y sévissent. Comme je me suis senti un peu visé, j'ai décidé de bouder tous ses spectacles, films et téléfilms, jusqu'en 2017.

 

Chirac condamné à deux ans de prison avec sursis. Je ne ferai aucun commentaire sur cette condamnation que je trouve sévère, injuste et parfaitement dégueulasse. Et je ne suis pas chiraquien. En 1974, j'ai voté Giscard, et en 2007 Bayrou. Je n'ai voté Chirac qu'en 2002 en me bouchant le nez. C'est dire si je ne suis pas chiraquien. D'ailleurs, en 1995, je n'ai pas voté pour lui, mais contre Balladur.

 

Il y a des pédophiles sur Internet. Par exemple MM. (bip) et (bip).

 

Toutes les femmes m'intéressent, même les brunes.

 

Inès de La Fressange et Mimie Mathy sont nées la même année, en 1957. C'est vraiment tout ce qu'elles ont en commun. La grande brune a tout pour elle. La beauté, la taille, le nom. Elle aurait pu lui laisser la jeunesse, avoir l'élégance de naître quelques mois ou semaines avant l'autre. Eh bien non. Elle n'aura rien épargné à Mimie, choisissant de venir au monde, un mois après elle. Histoire de l'emmerder jusqu'au bout.

 

Une orgie de livres.

 

(photo)