Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2011

Il y a un truc entre Olivier Truchot et Sophie de Menthon

sophie de menthon,olivier truchot,les grandes gueules,point de vue

Ils ont peut-être déjeuné une fois ensemble à la Coupole ou dans un restaurant de poissons de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Ils ont peut-être pris un verre de grenadine au bar du Negresco à Nice. A moins qu'ils aient bu un Perrier chez Sénéquier sur le port de Saint-Tropez en juillet 2001. Peut-être qu'ils se sont dit bonjour un jour dans une boulangerie de la rue des Abbesses. A moins qu'ils aient fait une folie, et qu'ils aient osé boire un Schweppes à la terrasse d'un bistrot du boulevard Voltaire, ou déjeuner d'un steak au poivre dans un petit restaurant de la rue d'Aboukir.

Peut-être qu'ils se sont croisés un jour avenue des Ternes, ou place Emile-Goudeau à Montmartre. Peut-être qu'un jour Sophie montait dans le 52 avenue Victor-Hugo au moment même où Olivier sortait de la librairie Fontaine ou entrait chez Béchu pour s'acheter un chausson aux pommes et une tarte au sucre, et qu'il a senti son parfum à la lavande et elle son eau de Cologne. Peut-être qu'ils se sont croisés un jour à l'aéroport de Francfort et qu'Olivier n'oubliera jamais la petite robe jaune que Sophie portait ce jour-là.

A moins qu'ils aient déjeuné ensemble en avril 2004 dans un restaurant japonais. Si ça se trouve, ils se sont croisés une fois à la Fnac des Ternes, et depuis ils se voient clandestinement tous les jeudis soirs dans un hôtel du boulevard Haussmann.

Ils passaient peut-être leurs vacances d'été au Cap-Ferret quand ils étaient petits. Le petit Olivier était peut-être amoureux de la grande Sophie qui n'avait d'yeux que pour les garçons de son âge. Ou peut-être que Sophie a déniaisé Olivier. Peut-être qu'elle a accepté de lui montrer ses seins. Il l'a peut-être sautée dans une cabane de pêcheurs. Mais ils passaient peut-être leurs étés sur la Riviera, et ils ont peut-être fait l'amour dans la piscine de la villa du père de Sophie sur les hauteurs de Menton le 6 août 1987 en début d'après-midi pendant que les parents faisaient la sieste dans le living-room.

Peut-être que Sophie attend qu'Olivier quitte sa femme pour refaire sa vie avec elle. Il lui a peut-être dit qu'il l'aimait mais qu'il avait besoin de temps, qu'il ne pouvait pas quitter sa femme du jour au lendemain. Elle lui a peut-être lancé un ultimatum. Si Olivier n'a pas quitté sa femme avant le 2 décembre 2011, elle le quittera pour un autre journaliste, pourquoi pas David Pujadas qui est petit mais moins fourbe qu'Olivier.

- Tu ne vas quand même pas me quitter pour ce nabot ?

- Pourquoi pas ? Il est gentil et il gagne deux fois plus que toi.

Ils se sont peut-être croisés au casino d'Aix-les-Bains en août 1990. Il l'observait peut-être jouer à la roulette en robe du soir noire fendue sur le côté. Ou elle lui a prêté 5000 francs qu'il a claqués à la roulette en échange d'une nuit d'amour dans la plus belle chambre de l'hôtel Astoria, un ancien palace Art déco où Sophie passe tous ses étés depuis 1969.

Ils habitent peut-être tous les deux rue de Vaugirard, dans le XVe arrondissement. Et ils font peut-être leurs courses dans le même Monoprix le jeudi soir. Et même, ce qui serait proprement incroyable, ils achètent peut-être la même marque de biscottes.

Peut-être que Sophie ressemble à la mère d'Olivier, et Olivier au premier mari de Sophie. Olivier est peut-être le fils caché de Sophie qu'elle aurait eu avec le palefrenier dans les écuries du château de Rambaud, propriété de la famille de Menthon depuis le XVe siècle, aujourd'hui une ruine dont il ne subsiste que la chapelle.

Ils se sont peut-être croisés une fois sur les planches de Deauville, ou à cheval sur la plage de La Baule.

Ils se sont peut-être vus pour la première fois dans une partouze organisée par Jacques Chancel dans un des nombreux châteaux qu'il possède en France, dans le Périgord, en Espagne, en Pologne, en Basse-Saxe, à quinze kilomètres de Hanovre, en Rhénanie-Palatinat, à dix kilomètres de Mayence, et en Italie, dans la vallée d'Aoste.

Ils ont peut-être pris un café ensemble dans la voiture-bar du TGV 8849 à destination de Rennes en avril 2002, trois jours avant l'élimination de Lionel Jospin au premier tour de la présidentielle.

Olivier a peut-être ramassé le mouchoir de Sophie dans le TGV Paris-Bordeaux, et pour le remercier, elle l'a invité à dîner dans une pizzeria de Biarritz.

Ils ont peut-être le même dentiste, et ils se croisent souvent dans la salle d'attente.

Ils s'envoient régulièrement des piques en direct. Elle se moque souvent de lui, et il raille son côté bourgeoise libérale, chef d'entreprise dynamique, qui n'a que les mots "boîte" et "bosser" à la bouche. Elle l'énerve. Il lui reproche sûrement de passer tous ses week-ends au château de Lacoste, propriété de Pierre Cardin où il donne des soirées au cours desquelles elle se permet de boire, de danser et de rire au bord de la piscine fluorescente. Peut-être qu'il lui reproche aussi de jouer au tennis avec des jupes longues et des raquettes en bois comme en 1930. Peut-être qu'il ne lui pardonne pas d'avoir assisté une fois au Grand Prix de Monaco.

Ils sont peut-être amis depuis longtemps, mais leur amitié menace de s'effondrer à tout instant et de se transformer en histoire de cul voire d'amour.

Il a peut-être un faible pour les aristocrates. Il est sensible aux filles à particule. Par exemple il n'a jamais lu aucun de ses livres, mais il aime beaucoup l'écrivaine Camille de Peretti. Il aimerait bien que Victoire de Castellane intègre l'équipe des GG, mais Alain Marschall n'est pas d'accord. Il rêve sûrement de coucher avec une baronne ou une comtesse. Moi-même je rêve d'enculer une princesse.

Peut-être que des noms comme Agathe de La Boulaye et Tatiana de Rosnay le font bander. Il est peut-être marié avec la baronne de Merteuil.

Peut-être que lui-même s'appelle Olivier Truchot de Sainte-Foix. Peut-être que son père Gaston Truchot de Sainte-Foix a épousé en 1952 Marie-Louise de Rodez. Il a peut-être un lien de parenté avec le marquis Alexis de Lespinay. Il compte peut-être parmi ses ancêtres Charles de Crussol, vicomte d'Uzès. Ce qui expliquerait l'intérêt que lui porte Sophie dont l'attirance pour les têtes couronnées n'est plus à démontrer.

Sophie a peut-être une fille, Mathilde. Et Olivier est peut-être son mari. Olivier serait donc le gendre de Sophie, ou son frère, si Sophie est sa soeur. Ou alors, et je pencherais plutôt pour cette hypothèse, Sophie et Olivier sont unis par les liens du mariage. Et ils vivent avec leurs quatre enfants à Versailles, dans un manoir XVIIIe ayant appartenu à un descendant en ligne directe de Louis-Philippe.

Ils possèdent aussi une vieille demeure à Gordes, dans le Luberon, où ils reçoivent chaque été tout le gotha européen autour de la piscine en forme de U.

25/05/2011

Le problème de DSK : son physique moyen

dominique strauss-kahn,dominique de villepin

En mai un sondage sur les beaux gosses de la politique avait été réalisé sur RMC dans l'émission Les Grandes Gueules. On avait demandé aux auditeurs d'élire l'homme politique français le plus séduisant. Le plus beau gosse. C'est Manuel Valls qui avait été élu avec 26% des voix, devant François Baroin et Dominique de Villepin. Derrière on trouvait Laurent Wauquiez et Benoît Hamon. Parmi les nominés, et donc faisant partie de la course, Vincent Peillon, Nicolas Hulot, Georges Tron, Hervé Morin. Pas de Nicolas Sarkozy, et pas de... Dominique Strauss-Kahn.

Ce sondage remet les pendules à l'heure et les idées en place. Il permet de rappeler une évidence : DSK n'est pas beau. DSK n'est pas séduisant. A force d'entendre dire que c'est un séducteur, on l'avait peut-être oublié. On nous l'a présenté comme un séducteur pour le laver de tout soupçon. C'est l'argument choc qui a été utilisé pour le défendre : DSK est un séducteur, pas un violeur.

Or le problème de DSK, c'est que ce n'est justement pas un séducteur. Un séducteur a une belle gueule. Manuel Valls a une belle gueule, Arnaud Montebourg, Dominique de Villepin. Pas DSK. DSK n'est pas beau. Il n'a jamais été beau. Il n'y a vraiment qu'Anne Sinclair pour le trouver beau. Le séducteur, c'est un type qui fait l'unanimité. Pas une femme ne vous dira que Dominique de Villepin n'est pas séduisant. La beauté d'un homme ou d'une femme ne se discute pas. On ne discute pas de la beauté de Carole Bouquet, ou de Paul Newman.

DSK n'est pas Paul Newman. Il n'est pas un séducteur parce qu'il n'est pas séduisant. Un séducteur, c'est Alain Delon. DSK n'est pas Alain Delon.

C'est son embonpoint qui explique son comportement avec les femmes. C'est son physique moyen. Ni beau ni moche. Ni Jacques Chirac, ni Daniel Vaillant. Pas le physique d'un séducteur.

Son problème, c'est qu'il n'a pas d'abdominaux, et qu'il a de gros besoins sexuels. En raison de son grand appétit sexuel, il voudrait avoir un grand nombre de femmes. Si possible jeunes et jolies. Or il ne peut pas. Il n'est pas armé physiquement pour ça. DSK aime les femmes, mais les femmes ne l'aiment pas. L'attrait du pouvoir ne suffit pas. Contrairement à ce qu'on a voulu faire croire, DSK a le physique de quelqu'un qui est obligé de ramer pour baiser.

Il a d'autant plus de mal à séduire qu'il n'est pas séduisant. Il drague beaucoup, mais il ne séduit pas. Et moins il séduit, plus il drague.

Vous verrez que Dominique de Villepin ne sera jamais accusé de tentative de viol. Luc Ferry non plus. Un beau type n'a pas besoin de violer. Il n'a même pas besoin de harceler, ni même de draguer. Un bel homme a toutes les femmes qu'il veut. Ce n'est pas le cas de DSK. Il est obligé d'insister pour obtenir les faveurs d'une dame. Et même d'insister lourdement.

Avec le physique qu'il a, il ne peut prétendre à un grand nombre de conquêtes. Il ne peut avoir toutes les femmes qu'il veut. Il n'est pas Paul Newman. Alors le viol est un bon moyen de parvenir à ses fins.

Le viol c'est pratique quand on n'est pas beau. Et chaud.

17/12/2010

Le blond germanique de Marine Le Pen

marine_le_pen.jpg

Inès de la Fressange est un fil de fer. Invitée à donner son avis d'ancien mannequin Chanel sur le look des femmes politiques, dans les Grandes Gueules sur RMC, elle a été gentille et tendre avec tout le monde, sauf Marine Le Pen.

Rama Yade est canon, NKM est très belle, Christine Lagarde a les dents blanches, et Simone Veil jeune, c'est Laetitia Casta. Roselyne Bachelot est beaucoup plus sobre, elle l'adore. Martine Aubry, il y a des progrès, mais elle est trop sérieuse. Quant à Marine Le Pen, il y a des progrès au niveau du look. Mais c'est au niveau du physique que ça coince.

"L'aspect extérieur, ça vient de l'intérieur. (...) Et les mauvaises pensées, ça rend jamais beau."

Ainsi, Marine Le Pen aurait les traits tirés par la haine, déformés par la colère, marqués au fer rouge de ses idées brunes. Et puis il y a ces cheveux blonds.

"Elle est très occupée, donc elle n'a pas le temps d'aller voir un bon coloriste, et ce blond germanique ne va pas du tout."

Peut-être, mais au moins c'est sa couleur naturelle. C'est toute la différence entre une Inès de la Fressange et une Marine Le Pen. Marine Le Pen ne passe pas son temps chez le coiffeur à se faire faire des couleurs comme ce mannequin démodé et obsédé par son image de grande sauterelle de Saint-Germain-des-Près.

"C'est parce qu'elle est du Front National, sinon vous n'auriez jamais dit germanique", lui fait remarquer le journaliste. Réponse de Mlle Inès : "Ben oui, évidemment, vous êtes rapide, vous."

Passons sur sa comparaison un peu douteuse, voire carrément limite.

Si je résume la pensée fressangienne :

La beauté intérieure se voit à l'extérieur.

Or Marine Le Pen n'a pas une belle âme.

Donc Marine Le Pen est moche.

Je rappelle à IdLF que Christine Boutin est d'une droite catholique et humaniste et qu'elle est moche comme un pou, désagréable comme une facture. Ou en tout cas pas franchement canon. Voilà jusqu'où va se nicher le politiquement correct germanopratin. La pensée unique de la rive gauche. Marine Le Pen est moche parce qu'elle est d'extrême-droite. On ne peut pas être à la fois jolie et au FN. Donc, si je la suis bien, la brindille du Café de Flore, il n'y a que des boudins au FN, et que des mannequins au PS. Que des top models à la Fête de l'Huma. C'est vrai pour Clémentine Autain, qui est belle comme Jean Seberg. Mais sinon, j'ai déjà vu des filles communistes mal coiffées, mal habillées, et plutôt moches. Genre Anémone dans Le Quart d'heure américain. Je ne dis pas que Marine Le Pen est canon, mais j'aime bien son côté blonde plantureuse. Et franchement, si elle venait dormir chez moi, je ne dormirais pas dans la baignoire. Cela dit, si j'avais le choix, je choisirais une blonde platine plus vulgaire et poitrinée que la Marine. La Cécile. J'ai vraiment des goûts de chiotte.

 

(Photo)

06/11/2010

"Fillon a des burnes"

"Il faut surtout pas changer de Premier ministre. C'est un bon capitaine d'équipe, Fillon. Faut pas changer en pleine bataille. Parce que là ils sont dans le coma, les mecs vont revenir dans la rue. Ils ont presque gagné. Tu balances pas un mec quand t'as le score pour toi. Ce serait dommage. Et puis de mettre Columbo avec son imper dégueulasse et la Peugeot coupée, ça fait pas sérieux... On est pas dans une république bananière, faut de la tenue... Ce type-là est bien, il fait de la mayol (...) il présente bien sur lui, et puis j'ai l'impression qu'il a des burnes... tout le monde s'est mis en levrette, on avançait tout le temps, on reculait de 10 mètres à chaque fois, Chirac n'a fait que ça... il s'est toujours excusé... dès qu'il y avait un mec dans la rue tout l'monde à plat ventre dans les bosquets, c'est fini ça, y'a plus d'oseille, faut faire une réforme, c'est lui qui prend les coups dans la gueule, mais il les assume, ne l'enlevons pas... Tu ne peux pas gouverner en distribuant des sucettes (...) Obama le grand messie il a pris 2 pipes dans le menton il a dégagé..."


Vincent Moscato, sur RMC, le 4 novembre.




 

VincentMoscato1.jpg