Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2012

Michel Fieldounov

wendy bouchard,cauet,michel field,nrj,rmc,europe 1

Wendy Bouchard fan de Dorothée. Je l'imagine petite en train de sucer son pouce devant Récré A2. Avec sa peluche dans les bras. J'aurais bien aimé être son ours en peluche pour dormir dans son lit, blotti contre elle.

 

Si la vulgarité était un délit, RMC n'aurait plus le droit d'émettre. Et Cauet serait en taule.

 

Les bandes-annonces de RMC ont été condamnées à un an de prison ferme pour racolage sur les ondes. Cauet lui est interdit d'antenne pour ne pas abrutir encore plus les millions de connards qui l'écoutent le soir sur NRJ. Quant à Arthur, il a été placé en garde à vue puis incarcéré à la prison de la Santé pour manque d'humour et usurpation d'identité. En effet, c'est un faux comique.

 

Un mec insulte sa copine parce qu'elle l'appelle pendant qu'il baise. Il la prévient que désormais il baisera avec d'autres filles, et qu'il ira aux putes. Et si elle n'est pas contente, qu'elle aille se faire foutre. 

 

Pour s'amuser, Sébastien accepte de participer à un jeu à la radio. Il raconte à sa meuf qu'il a été à deux doigts de la tromper avec son ex, mais qu'il s'est abstenu au dernier moment par amour pour elle. Folle de rage, elle lui avoue qu'elle l'a trompé avec le plombier, mais elle pour de vrai.

 

Cauet invité de l'émission culturelle de Michel Field pour parler de son one-man-show pas drôle. Michel Field, agrégé de philosophie, trotskiste, marxiste, maoïste, hégélien, spécialiste d'Aristote, de Platon, puis chroniqueur à Ciel, mon mardi !, puis animateur sur Europe 1, la radio des cadres et du grand capital. Il est passé de Hegel à Dechavanne, de Marx à Cauet, et de Descartes à Lagardère.

- Et de Marguerite Yourcenar à Wendy Bouchard.

Mais le bouchardisme, philosophie du culte des bijoux, qui milite pour le retour des diamants et des robes haute couture, est un courant philosophique majeur de ce début de siècle, en vogue chez les pétasses du Seuil et les poufs de Grasset, qui a relégué le kantisme aux oubliettes de l'histoire de la philosophie, et à côté duquel l'hégélianisme passe pour un vulgaire petit courant de pensée ringard et obsolète.

Il est l'héritier d'un mouvement BCBG des années quatre-vingts, le nadisme, mouvement de défense du noeud papillon et de libération du serre-tête. Fondé par Nadine de Rothschild, il a été dissous en 1997 à l'arrivée de la gauche au pouvoir.

 

(photo)

02/06/2011

Une femme à abattre : Wendy Bouchard

wendy bouchard,europe 1

Je déclare Wendy Bouchard coupable d'omniprésence dans les médias. Il faut stopper sa marche en avant. Il faut que sa carrière se brise comme une vague sur un rocher. C'est une cumularde. Elle travaille sur Europe 1, France 2 et TF1. C'est la première fois qu'un animateur travaille à la fois sur une chaîne privée et sur le service public. Cette femme est une opportuniste, elle bouffe à tous les râteliers. Elle a même passé des essais dans le plus grand secret pour présenter le Soir 3, n'échouant qu'au tout dernier moment. Elle tuerait père et mère pour avoir un bon poste. Elle est prête à tout pour causer dans le poste et montrer sa tête blonde à la télé. Même à coucher avec le directeur de l'information ou le standardiste dont la mère est la cousine germaine du patron. Une arriviste, je vous dis. Méfiez-vous d'elle comme de la peste. Si vous vous mettez en travers de sa route, elle n'hésitera pas à vous rouler dessus, à vous écraser avec sa Mini Cooper décapotable.

Elle présente le 22-23 sur Europe 1 en semaine, et le samedi, quand Frédéric Taddeï est en vacances, elle a le toupet de présenter Le débat des grandes voix à sa place. Elle remplaçait déjà Marie Drucker quand elle le pouvait. Elle est même là le dimanche car elle ne lâche jamais le micro. Une émission culinaire avec Jean-Luc Petitrenaud à midi. Elle présente cette émission de peur qu'une autre la présente à sa place.

Elle traîne dans les couloirs d'Europe 1 jour et nuit.

Cette situation n'a que trop duré. Il est temps d'y mettre fin. Elle a assez jacassé comme ça. Il faut lui couper le micro. Lui clouer le bec. Cette intrigante mérite d'être privée définitivement d'antenne.

On prendra les mesures qui s'imposent. On lui mettra un sparadrap sur la bouche pour l'empêcher de parler. On lui interdira de s'approcher à moins de cent mètres d'une station de radio, même associative. On lui retirera son badge et on gèlera son salaire. Si elle se rebiffe, on lui déchirera sa carte de presse. Mais on ne s'en tiendra pas là.

Il faudra bien qu'un jour ou l'autre elle rende des comptes. Suite à la plainte d'une pigiste de France inter, elle sera interrogée dans les locaux de la police judiciaire avant d'être déférée devant un juge qui la mettra en examen pour vol d'émissions, prise illégale d'antenne et concurrence déloyale.

Son procès durera plusieurs semaines. Le verdict sera sans appel. Elle sera condamnée à finir sa carrière au Courrier picard où elle sera chargée de la rubrique faits-divers.

 

(photo)

01/11/2010

Journalistes vendus ?

Question : la place des journalistes est-elle dans un dîner qui réunit chaque mois tout le gratin politique et économique ?

Réponse : non, bien sûr.

Eh bien, mes amis, c'est pourtant ce qui arrive.

Eh oui, chaque dernier mercredi du mois, un dîner est organisé à l'hôtel Crillon, avec la crème de la crème politique, économique et... médiatique.

 

Regardez-moi un peu ça, on se croirait le soir de la cérémonie des Césars, avec l'arrivée des stars en limousine :

 



envoyé par bakchichinfo

 

 

Bon, on récapitule.

Ont participé à cette petite sauterie (et y participent régulièrement) les journalistes vendus dont le nom suit :

 

Emmanuel Chain, producteur de Sept à Huit sur TF1, ex-présentateur du magazine d'investigation Haute Définition sur TF1 (après la plongée au coeur des banlieues (dans le 1er numéro de Haute Définition), la plongée au coeur du pouvoir...).

Michel Field, agrégé de philosophie, ancien trotskiste, animateur de Café Découvertes, sur Europe 1 (aujourd'hui, l'ancien trotskiste dîne avec les PDG et les ministres...).

Alain-Gérard Slama, éditorialiste au Figaro Magazine. Il est aussi chroniqueur dans l'émission On refait le monde, sur RTL (à quand une émission, On refait le monde au Crillon ?).

Sylvie Pierre-Brossolette, ex-journaliste politique au Fig-Mag, journaliste au Point (attention, c'est une dangereuse gauchiste...).

Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération (c'est pas un journal de gauche, Libération ? Mouais, de gauche caviar...).

Serge July, ex-patron de Libé (encore !), éditorialiste à RTL.

David Pujadas, présentateur du JT de 20h de France 2 (Mélenchon l'avait traité de "larbin", il ne croyait pas si bien dire).

Arlette Chabot, ex-directrice de la rédaction de France 2, présentatrice de "A vous de juger", sur France 2 (la rédaction de France 2 est-elle indépendante ?).

Patrick de Carolis, ex-PDG de France Télévisions, ex-Des racines et des ailes, ex-Zone interdite.

Olivier Duhamel, chroniqueur politique sur Europe 1 et LCI (il présente Médiapolis sur Europe1 avec... Michel Field. Tiens, tiens, comme on se retrouve...).

PPDA, ex-présentateur du 20h de TF1, chroniqueur sur RTL (On refait le monde), éditorialiste à France-Soir (à la fin d'On refait le monde, il n'est jamais désigné "langue de vipère". Ca vous étonne ?).

Michèle Cotta, journaliste politique, chroniqueuse dans l'émission Le débat des grandes voix sur Europe 1 (Europe 1 était très bien représenté, à ce dîner. Y avait même son PDG, Alexandre Bompard).

 

La liste n'est pas exhaustive, évidemment. Je n'ai fait que reprendre les noms vus et/ou cités dans le reportage (il y en a sûrement d'autres qui ont réussi à échapper à la vigilance des caméras en rasant les murs). Histoire de bien enfoncer le clou. Je ne juge pas ces journalistes vendus. Je ne fais que mon métier de journaliste, en relayant l'information.

 

J'aime bien foutre la merde. C'est un petit défaut que j'ai.

 

Allez, au 24 (à 19h devant le Crillon, pour leur foutre la honte les accueillir gentiment).