Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2011

Nucléaire toi-même

centrale nucléaire,sortir du nucléaire,e.leclerc,claude guéant

Qu'est-ce qui fait que quand je vois Claude Guéant je pense à un curé ?

 

Pour moi la sortie du nucléaire est une priorité et une urgence. Car j'habite non pas à côté, mais dans une centrale. Et j'ai peur pour ma santé.

Je crache du sang par les yeux et les oreilles, j'ai mal au ventre à me tordre de douleur par terre, des migraines épouvantables, une fièvre de cheval, mais je ne sais pas si c'est lié. Je vais demander l'avis d'un médecin. Si ça se trouve, c'est juste un petit rhume.

Le docteur est formel. Je suis foutu.

 

J'ai branché France info pour écouter de la musique. J'ai été déçu.

 

Aller chez Leclerc un samedi après-midi, c'est au-dessus de mes forces.

 

(photo)

15/03/2011

Nucléaire, nique ta mère

centrale nucléaire,électricité,sortir du nucléaire,bougie

L'abus de nucléaire est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Il est temps de revenir au charbon, ou de s'éclairer à la bougie. Il faut couper le courant. Il faut sortir du nucléaire, et rentrer dans l'ère de la bougie. Il faut retrouver le goût des allumettes. Des feux de cheminée. Il faut redonner au bois et aux bûches toute la place qu'ils méritent. L'électricité, on s'en fout, on fera l'amour dans le noir. L'important, c'est que le courant passe bien entre les deux partenaires. De toute façon, l'été, il fait jour jusqu'à 22 heures, et même 22h30 en Bretagne.

Et puis un dîner aux chandelles, c'est beaucoup plus romantique...

 

(Photo)

(le titre de ce billet électrique est un slogan lu sur une pancarte lors d'une manifestation contre le nucléaire en juillet 2008)